Secondes journées du collectif CarboSMS 2019

Secondes journées du collectif CarboSMS 2019

Secondes journées du collectif CarboSMS 2019

2 et 3 décembre 2019 à l’ENS

Après le succès de l’atelier de mars 2016, le collectif CarboSMS s’est retrouvé les 2 et 3 décembre 2019 à l’ENS à Paris.

Les objectifs de ces journées étaient de faire un point sur les avancées scientifiques récentes apportées par les projets de la communauté CarboSMS sur les mécanismes de stabilisation (ou de déstabilisation !) des matières organiques des sols.

Les world-cafés ont été de vrais temps de réflexions collectives tant le lundi sur des questions de recherche émergentes que le mardi sur des questions plus tournées vers l’opérationnel (cf la liste des questions ci-dessous). Nous comptons sur les animateurs pour nous retourner des petites synthèses de chaque tablée. Nous espérons pouvoir valoriser ces réflexions, sans être vraiment certains pour le moment que ce soit faisable !

Le Quizz sur les mécanismes, les facteurs qui les contrôlent et leur dépendance aux conditions pédoclimatiques a permis d’illustrer à la fois la complexité des systèmes sur lesquels nous travaillons, mais aussi la diversité de nos points de vue.

Questions abordées lors du séminaire

sur les mécanismes

  1. Les matières organiques particulaires sont-elles un levier efficace pour le 4 pour 1000?
  2. Faut-il réhabiliter la récalcitrance chimique?
  3. Big data, opportunité ou danger pour la recherche sur les mécanismes?
  4. La transformation microbienne des matières organiques végétales est-elle un prérequis à leur stabilisation dans les sols?
  5. L’inaccessibilité est-elle spatiale ou énergétique?
  6. La description explicite des mécanismes dans les modèles est-elle une grande illusion?

sur le transfert vers les opérationnels

  1. Quelles sorties des recherches sur les mécanismes pour l’opérationnel au cours des cinq dernières années : A-t-on identifié des pratiques à conseiller, à déconseiller ? en raison de quels facteurs / mécanismes ?
  2. Comment mieux faire percoler les recherches sur les mécanismes : vers le monde de l’opérationnel ? vers les décideurs des politiques publiques ?
  3. Le C et le N sont-ils des leviers opposés? – ou comment maximiser le stockage de carbone sans nuire à la fertilité des sols
  4. Les pratiques stockantes le sont-elles vraiment sur le long terme ? N’augmentent-elles pas la vulnérabilité des stocks de C aux aléas climatiques et aux crises sanitaires ?
  5. Comment arbitrer les compromis d’usages de la biomasse végétale ? La biomasse végétale est récoltée pour : a) la production alimentaire, b) la production d’énergie bio-sourcée, c) la production de biomatériaux (matériau bois, biomolécules), ou retourne au sol, y contribuant à la séquestration de C.

Date de modification : 04 juillet 2023 | Date de création : 29 octobre 2021 | Rédaction : MFD